BUDGET 2015, CE N'EST PAS MAINTENANT !

 

Jeudi 18 décembre 2014

LE BUDGET 2015 ? CE N’EST PAS  POUR MAINTENANT !

Le Conseil Municipal se réunit ce soir pour autoriser l’engagement, la liquidation et le mandatement de certaines dépenses d’investissement pour l’exercice 2015, à la hauteur du quart de la réalisation 2014.

Pour la septième année consécutive, le Maire reporte au mois d’avril la réflexion financière concernant l’année 2015, celle de tous les dangers, si l’on en juge par les arguments contenus dans son dernier édito du Triel’infos de novembre ! « Cependant, des temps difficiles nous attendent… » Et de lister les différentes ponctions responsables pour un total de plus de 800.000 euros…alors que les chutes de recettes seront moitié moindres ! Est-ce l’annonce d’une prochaine hausse des impôts locaux ?

Effectivement, il va falloir réduire les dépenses et c’est tout à fait possible et nécessaire, compte tenu des évolutions constatées sur de nombreuses lignes budgétaires, et permises par les ponctions récurrentes imposées aux  Triellois depuis 2009.

Car les Triellois ne doivent pas être dupes. L’apparente bonne santé financière de la ville n’est que le fruit du cumul des excédents nés de l’augmentation des impôts et de l’absence de véritables projets d’avenir.

Le Budget 2014, voté le 24 avril, ne faisait que confirmer la politique menée jusqu’ici : une augmentation des dépenses – notamment de personnel – sans rapport avec les recettes de fonctionnement qui stagnent, malgré la hausse des impôts. Et la dérive des frais de personnel n’est pas imputable qu’aux contrats d’avenir !

Quant aux investissements, dont la comparaison avec le précédent exercice n’est jamais pertinente, ils sont toujours marqués par des achats de terrains nus (913.000 euros) qui s’avèreront « fictifs », la programmation de 714.000 euros en faveur des sports (tennis ?) et la baisse drastique de toutes les lignes d’entretien et de renouvellement. Et compte tenu du retard dans la réalisation des chantiers, l’emprunt de 600.000 euros ne sera vraisemblablement  pas mobilisé…

Il ne reste plus qu’à attendre le CA pour vérifier ces affirmations…et donc encore patienter jusqu’en avril 2015 !

A suivre….