LA MAISON DE RETRAITE DEMENAGE !

REACTION A L'ARTICLE DU COURRIER DES YVELINES

Vendredi 19 avril 2014, après la lecture de l'article consacré le 16 à la Maison de Retraite "Les Tilleuls", j'adresse cette lettre au Rédacteur en Chef :

 

 

Monsieur Stéphane GAUTHIER

Rédacteur en Chef du COURRIER DES YVELINES

20 quater, rue Schnapper

78175  SAINT-GERMAIN-EN –LAYE

 

 

Monsieur le Rédacteur en Chef,

 

L’article paru dans votre dernière édition du 16 avril « la maison de retraite Les Tilleuls va fermer » suscite l’émoi des familles ainsi qu’une réaction de ma part. En effet, l’impact de votre « UNE », avec le titre « La maison de retraite Les Tilleuls déménage » ne peut qu’interpeller les lecteurs et semer le doute dans leur esprit, car aujourd’hui,  l’EHPAD ne déménage pas.

Comme vous l’avez bien relaté dans l’article imprimé en page 19, sous la signature J.D. (Jérôme Dupouy ?), la fusion constitue un artifice juridique facilitant la fermeture. Or, cette fermeture, si elle devait avoir lieu, ne pourrait être effective qu’après l’extension des deux établissements situés à Vernouillet, ISATYS et AREPA avec lesquels les conventions de cession de lits ont été négociées, en accord avec l’Agence Régionale de Santé.

Il est d’ailleurs utile de souligner que – selon nos informations – seuls 11 lits sont programmés pour l’association ISATYS et 21 pour l’AREPA, soit 32 au total, alors que la maison de retraite Les Tilleuls comporte 60 lits. Que deviendront les 28 lits manquants ? Suppression du fait d’un surplus d’offre sur notre bassin de vie ? Redistribution sur d’autres secteurs du Département ?

Quoi qu’il en soit, il me semble tout à fait dommageable de laisser penser que la Maison ferme, alors que celle-ci ne pourra avoir lieu, au pire, qu’en 2016 ! Pendant  cette période, les impératifs de gestion imposent que la Maison soit totalement opérationnelle, servie par le Personnel compétent qui lui est affecté, et utilisée au maximum de sa capacité pour répondre à la demande des familles.

Le Tribunal administratif est saisi d’une requête en annulation de la décision de fusion. Attendons son jugement pour dire si oui ou non la Maison de Retraite « Les Tilleuls » disparaîtra du catalogue des équipements publics triellois…

Votre article se voulait OBJECTIF et vous avez réussi. Pourquoi l’avoir assorti d’une accroche plus percutante, au risque d’être fausse, et qui lui ôte toute crédibilité ? Cela mériterait un RECTIFICATIF que vous m’autoriserez à imaginer : « TRIEL-SUR-SEINE. La Maison de Retraite « Les Tilleuls » ne fermera pas avant trois ans ! »

Ne doutant pas de votre attention, je vous prie de croire, Monsieur le Rédacteur en Chef, en mes meilleurs sentiments. 

 

Jean-Pierre HOULLEMARE

Représentant du Collectif 

 

 

Copies :         Madame BURDIN – Délégation ARS – IDF - de Versailles

M. FERNANDEZ – Directeur de l’Autonomie du Conseil Général des Yvelines.

M. Eric LORTON – Directeur de l’EHPAD

Mesdames et Messieurs. les signataires du recours au TA.