VOUS AVEZ DIT : DELEGATIONS ?

UN « DROLE DE DEBUT DE MANDAT »

Lundi 14 avril 2014

Comme pendant une « drôle de guerre », ce nouveau mandat s’ouvre par une période d’observation où il ne se passe pas grand-chose…enfin presque !

Le 5 avril, le Maire et les neuf adjoints ont été élus par le Conseil Municipal qui a tenu séance pendant une heure…

Demain soir, l’ordre du jour du second Conseil de la mandature liste un certain nombre de points, certes indispensables, mais il n’est fait aucune place, ni à la constitution des commissions municipales, ni à la tenue d’un Débat d’Orientation Budgétaire qui devrait logiquement précéder la discussion du budget 2014, obligatoirement présenté avant le 30 avril, en cette année de renouvellement de l’assemblée délibérante.

Cela montre, s’il en était besoin, la difficulté que doit connaître cette « équipe majoritaire » pour trouver ses marques et répartir les différents domaines d’intervention entre des personnes qui s’étaient préparées à exercer les « mêmes responsabilités »…

Cela montre également l’absence d’empressement pour éclairer les triellois sur les véritables orientations d’un programme d’action qu’il faudra bien expliquer…

Cela montre enfin la fragilité de cette coalition de circonstance dont on attend avec impatience les premiers arbitrages, à rendre immanquablement  par le Maire, sur tous les sujets que « Triel en Mouvement » dénonçait…

Demain soir, M. le Maire demande au Conseil Municipal de lui faire confiance et de lui donner délégation pour certains actes de gestion. La clarté voudrait qu’il annonce dans le même temps les délégations qu’il entend lui-même donner à ses adjoints et conseillers délégués.

Quant aux élus minoritaires, ils devront se contenter au mieux d’exprimer leur désaccord sur cette demande de délégation, et au pire d’attendre…comme tous les triellois d’ailleurs, la décision du juge sur une éventuelle annulation de l’élection, si toutes les irrégularités dénoncées sont retenues contre M. Mancel et son groupe majoritaire.

Quoi qu’il en soit, c’est donc une nouvelle période d’attente qui s’annonce pour Triel et les triellois.

 

A suivre…