J. MANCEL SAUVE SON SIEGE DE MAIRE

LES EFFETS SECONDAIRES D'UNE TRIANGULAIRE...

Lundi 31 mars 2014

Nettement devancé au 1er tour par la Liste TRIEL ENERGIE 2014, de plus de 500 voix, J. MANCEL a réussi son pari : coiffer la liste qui faisait la course en tête sur le poteau.

Il l’a fait avec l’appui de la Liste TRIEL EN MOUVEMENT qui, en fusionnant avec un tiers de ses membres, lui a apporté une partie des voix manquantes.

Une partie seulement, car en fait la Liste TRIEL DEMAIN du 2ème tour (22 membres de la liste initiale et 11 membres de la liste TRIEL EN MOUVEMENT) recueille 1744 voix, soit 199 de moins que les deux listes en avaient obtenu, en cumulé, au 1er tour.

C’est en effet la Liste REAGIR POUR TRIEL qui fait le meilleur score de l’entre-deux tours, avec un gain de 241 voix (+ 23% !) et vient également peser sur le résultat de TRIEL ENERGIE 2014, qui perd 53 voix.

Assez pour que le résultat final se joue à 34 voix de différence, au profit de la Liste TRIEL DEMAIN remaniée.

La démocratie a fonctionnée. Les Triellois se sont prononcés, même si quatre sur dix d’entre-eux ne se sont pas déplacés.

Avec 37% d’opinions favorables, J. MANCEL conserve son fauteuil de maire.

Quelles seront les inflexions de politique de cette nouvelle équipe, avec l’arrivée d’un tiers d’opposants de la semaine dernière ?

Combien de temps tiendra cette coalition de façade qui renvoie le Député Arnaud RICHARD à sa fonction parlementaire et à un rôle d’élu minoritaire au Conseil Municipal de Triel-sur-Seine ?

Comment celui-ci fera-t-il entendre sa voix au sein d’une Communauté d’Agglomération qui  voit le tiers de ses vice-présidents changer ?

Comme parfois, à l'issue de ce scrutin, il y a plus de questions que de réponses apportées à la population, mais cela est une autre histoire...

 

A suivre…