COMPARER POUR MIEUX COMPRENDRE

LA REALITE DES CHIFFRES

IMPOTS ET BUDGET

Il me semble utile de mettre en perspective les différents critères permettant d’apprécier l’évolution des impôts locaux imputables à la commune et l’évolution des recettes et des dépenses réelles, en fonctionnement et investissement.

Les informations proviennent des statistiques de la Direction Générale des Collectivités Locales, des comptes administratifs Ville de 2007 à 2012 et des tableaux comparatifs 2012 édités par l’Agence Départementale de Conseil pour les Collectivités et leurs Groupements. (documents consultables librement sur internet.)

Je regrette vivement – comme les autres élus minoritaires - de ne pas avoir été invité par le maire sortant et son équipe à examiner le projet de budget pour 2014 avant le 31 décembre 2013, regret formulé depuis 6 ans, soulignant une absence de réflexion et d’anticipation permanente sur le plan financier…Ce sera donc après les élections, quoi qu’il arrive !

Ainsi, le regard se porte maintenant sur ce que pourra proposer la nouvelle majorité qui sortira des urnes le 30 mars 2014…mais auparavant, voyons ce qui c’est « réellement » passé pendant ce dernier mandat.

 

EVOLUTION DE LA TAXE D’HABITATION

Années

2006

2008

2009

2010

2011

2012

TRIEL

14,92%

14,99%

16,49%

16,65%

16,81%

16,81%

ANDRESY

13,45%

 

14,80%

 

 

14,80%

CARRIERES

14,64%

 

15,35%

 

 

16,74%

VERNEUIL

18,98%

 

18,98%

 

 

18,98%

CHANTELOUP

 

 

 

 

 

16,28%

ORGEVAL

 

 

 

 

 

10,39%

VERNOUILLET

 

 

 

 

 

15,02%

VILLENNES

 

 

 

 

 

10,54%

MORAINVILLIERS

 

 

 

 

 

13,50%

LES ALLUETS

 

 

 

 

 

16,83%

CHAPET

 

 

 

 

 

  9,49%

MEDAN

 

 

 

 

 

non disp.

Pour Triel, Il faut remarquer la hausse de 10% de 2009, suivie de deux hausses de 1%, que nous avons toujours dénoncées.

Seule Verneuil, qui avait eu à régler l’affaire des « Bois de Verneuil » est plus chère depuis plus de 10 ans…

Le taux est resté stable en 2012 et 2013, ce qui fait deux ans et non pas trois comme l’écrit le candidat/maire sortant dans sa propagande…


EVOLUTION DE LA TAXE FONCIERE PROPRIETES BATIES

Années

2006

2008

2009

2010

2011

2012

TRIEL

16,62%

16,70%

18,37%

18,55%

18,73%

18,73%

ANDRESY

17,41%

 

19,15%

 

 

19,15%

CARRIERES

20,77%

 

21,78%

 

 

23,75%

VERNEUIL

19,44%

 

19,44%

 

 

19,44%

CHANTELOUP

 

 

 

 

 

17,10%

ORGEVAL

 

 

 

 

 

11,33%

VERNOUILLET

 

 

 

 

 

15,72%

VILLENNES

 

 

 

 

 

11,13%

MORAINVILLIERS

 

 

 

 

 

12,86%

LES ALLUETS

 

 

 

 

 

17,25%

CHAPET

 

 

 

 

 

15,14%

MEDAN

 

 

 

 

 

non disp.

Les mêmes augmentations ont eu lieu pour Triel en 2009,2010 et 2011. Appliqué aux valeurs locatives trielloises, cette taxe est devenue particulièrement insupportable pour les propriétaires qui constituent 75% de la population. En effet, même avec des taux plus élevés, les contributions sont plus faibles dans nos trois communes voisines…

(Triel = 1217 / Andrésy = 1117 / Carrières = 1140 / Verneuil = 1059)

 

DONNEES COMPAREES AVEC LES AUTRES MEMBRES DE LA CA2RS

2012

Population

Valeur locative moyenne

DGF (Millier d’Euros)

Dette Encours/hab

Dette Annuité/hab

 

TRIEL

11834

6496

1467

810

87

ANDRESY

12374

5832

2094

835

169

CARRIERES

15148

4804

3622

852

65

VERNEUIL

15547

5448

3109

518

91

CHANTELOUP

9569

4684

4606

696

107

ORGEVAL

5972

8488

622

643

54

VERNOUILLET

9580

6013

1872

718

108

VILLENNES

5202

7725

736

677

224

MORAINVILLERS

2455

7666

262

1241

103

LES ALLUETS

1225

5923

116

689

123

CHAPET

1206

5916

141

1330

134

MEDAN

 

 

 

 

 non disp.

Le montant de la valeur locative moyenne est important à Triel, comparé à celles de presque toutes les autres communes de la CA2RS. Il provient des évaluations de 1970 qui ont « surclassé » Triel par rapport au bassin de vie. Cela entraîne un alourdissement des impôts à surface et confort équivalent.

A l’inverse, le montant de la Dotation Globale de Fonctionnement (DGF) est particulièrement faible, comparé à la population. C’est le résultat du faible nombre de logements sociaux, entre autres.

L’encours de la dette « globale » par habitant est de 810 euros à Triel, bien loin des 655 euros du seul budget ville repris par le classement des « Contribuables associés »  tant vanté par le maire ! Car il faut bien rembourser tous les emprunts, même ceux finançant l’Assainissement !

Et comparés aux autres, l’annuité (capital et intérêts) montre une durée moyenne de remboursement repoussée à près de 10 ans, résultat des renégociations que nous n’avons pas approuvées. (Seule Chapet est dans le même cas, mais à cause d'une opération très lourde d'assainissement collectif du village)