Une tribune citoyenne

Les raisons de cette "tribune"...

Au terme du quatrième mandat électif, je ne pensais pas prendre part de façon active à cette nouvelle campagne municipale. Mais les écrits et les affirmations de certains candidats me conduisent à m'exprimer sur tous les sujets qui sont essentiels pour la commune et pour les triellois. Mon but n'est pas de vous convaincre, mais seulement de vous donner "ma vérité" et partager avec ceux qui le souhaitent mes sujets de préoccupation. Petit retour en arrière, si vous le souhaitez, avec notre contribution à la libre-expression des groupes minoritaires pendant ce dernier mandat...

Notre libre-expression pendant les six dernières années

Depuis mars 2008, les trois représentants de notre liste "Unis pour Triel" ont représenté leurs électeurs et plus largement, tous les triellois, dans tous les actes de la vie publique et dans les débats, souvent contradictoires, du Conseil Municipal.

Vous trouverez ci-dessous nos différentes contributions.

 

MARS 2008  - Triel'infos

Merci à toutes celles et tous ceux qui nous ont marqué leur confiance au cours de cette campagne. L’équipe qui s’était rassemblée autour de moi s’est présentée à vous avec conviction, sans esprit partisan, porteuse d’un projet concret et fédérateur. Malgré cela, nous n’avons pas réussi à convaincre la majorité des électeurs.

Je mesure personnellement combien le temps passé à faire avancer les dossiers a pu nous pénaliser auprès des triellois. Pour autant, je ne regrette pas d’avoir fait ce choix, qui était toujours au profit de la ville et de ses habitants.

Les grandes orientations et le programme d’UNIS POUR TRIEL ont largement été repris par nos concurrents et nous suivrons, avec objectivité et volontarisme, leurs réalisations.

Nous sommes évidemment déçus, mais nous restons déterminés à construire l’avenir avec vous.

Jean-Pierre HOULLEMARE – Marie-Claude THIEVON – Philippe DAUVERGNE

Contact : unispourtriel@hotmail.fr ou en Mairie, par courrier.

 

AVRIL 2008 - Triel'Infos N° 96

Le Triel info N° 95 était prêt le 17 mars…mais remanié par la nouvelle municipalité, il n’a été distribué que le 6 mai ! Et sans les 10 engagements annoncés !

Au Conseil Municipal du 16 avril, nous avons questionné le Maire sur plusieurs sujets d’actualité :

L’école des Fontenelles : A cause de 3 semaines d’intempéries, son ouverture est retardée d’un an !

Le bouclage de la Francilienne : les nouveaux élus de Poissy et de Carrières se liguent avec Conflans et Achères pour refuser le tracé de l’A 104 et proposent une alternative : le nouveau pont de Triel ! Attention !

Les gens du voyage : Joël Mancel s’en remet à la Communauté de Communes, pour choisir entre la création d’une aire permanente de 16 emplacements ou celle de grand passage de 150 à 200 caravanes. Respectons la loi, mais sans aller au-delà !

Le Centre commercial ne se fera pas à Triel… mais peut-être à côté, vers Carrières ! Et l’on apprend (par la presse) qu’un nouveau quartier pourrait surgir à sa place. Soit une population et des dépenses nouvelles au lieu des recettes dont Triel a tant besoin !

Est-ce là le programme que vous avez soutenu ?

Est-ce là le nouveau souffle pour Triel ?

Soyons tous vigilants.

unispourtriel@hotmail.fr

 

JUIN 2008 - Triel'Infos N° 97

Certains triellois ont en mains deux versions différentes du Triel Info N° 95 « Spécial résultats Elections ». Normal !

Le 1er tirage a été détruit après le constat des nombreuses erreurs et coquilles et le 2ème tirage a été réduit à sa plus simple expression, sans publicité et donc obligation d’offrir une ristourne de 30% aux annonceurs. Coût de l’opération : le retirage (?) et la perte de recettes votée au Conseil Municipal du 21/6.

Ce même jour, le rapport sur l’eau potable, initialement accepté par l’équipe majoritaire malgré l’importance des fuites que nous avions dénoncée en Comité Consultatif, a fait, grâce à notre opposition, l’objet d’un vote défavorable unanime.

Nous avons également voté contre le Budget Supplémentaire 2008 qui entérine le refus de transformation de l’Ecole Charles Dupuis en unité Alzheimer, programmée pour Janvier 2010.  A quand un projet alternatif ?

Supprimée l’aire d’accueil permanente des gens du voyage de 16 places, remplacée par l’aire de grand passage de 150 caravanes dans la plaine. La loi ne sera donc pas respectée!

Voilà le bilan des 100 jours.

 

Jean-Pierre HOULLEMARE, Marie-Claude THIEVON, Evelyne PUECHAVY

unispourtriel@hotmail.fr

 

SEPTEMBRE 2008 - Triel'Infos N° 98

Depuis six mois, la « nouvelle équipe majoritaire » s’évertue à convaincre de son ardeur au travail et de la mise en œuvre de ses projets.

Les triellois ne sont pas dupes. La communication, le « faire savoir » ne peut longtemps faire illusion et c’est le savoir-faire qu’ils attendent.

Doit-on se plaindre du pinaillage quand un Conseil Municipal comporte soixante délibérations et que l’on ne fait que rattraper son propre retard ?

Comment imposer 48 h de délai aux questions « orales » des élus d’opposition ?

Quel intérêt pour cette équipe de présenter le Relais Assistantes Maternelles, comme une innovation, alors qu’il existe depuis 2004 ?

Pourquoi insinuer que la présentation du rapport de la Cour des comptes ait été retardée, alors qu’il s’agissait de respecter la loi et que son contenu souligne la bonne gestion de la période 2001/2005 ?

Nous demandons que ce rapport soit diffusé et mis en ligne sur le site Internet de la ville, sans attendre sa refonte.

Alors, bonne rentrée à tous et soyez assurés de la détermination de vos élus Unis pour Triel à vous représenter et défendre vos intérêts.

Jean-Pierre HOULLEMARE, Marie-Claude THIEVON, Evelyne PUECHAVY

Unispourtriel@hotmail.fr

 

NOVEMBRE 2008 - Triel'Infos N° 99

Pour tous ceux qui n’ont pu assister au Conseil Municipal du 25/9, sachez que :

  • Le Maire se dit « impuissant » devant l’arrivée des gens du voyage (1000 à 2000 personnes ?) sur les terrains de l’ancienne décharge … Il oublie que, pour éviter un aménagement d’accueil permanent de 16 emplacements, il est favorable à une aire de grand passage de 200 caravanes !
  • Le Maire ne veut pas scolariser les enfants « roms », installés depuis près d’un an dans la plaine, dans les écoles spécialisées du secteur, malgré l’obligation légale et les possibilités d’accueil…
  • Le Maire n’a pas de nouvelles du projet Alzheimer, car il attend l’étude de programmation urbaine…
  • Le Maire n’a pas fait avancer le projet du Commissariat, car le Secrétaire Général de l’Administration de la Police serait devenu muet… et il attend un rendez-vous de Madame la Ministre de l’Intérieur…
  • Le Maire n’a pas d’éléments nouveaux sur la zone Eternit, car une nouvelle étude serait en cours…

Reports, retards, attentes, études…  voilà le réel souffle de l’équipe majoritaire !

N’hésitez pas à nous contacter en Mairie ou par mail sur unispourtriel@hotmail.fr

Jean-Pierre HOULLEMARE – Marie-Claude THIEVON – Evelyne PUECHAVY

 

 

 JANVIER 2009 - Triel'Infos N° 100

Les neufs premiers mois de gestion de la nouvelle majorité municipale sont édifiants :

Report d’un an de l’ouverture de l’école des Fontenelles, suppression de l’aire d’accueil des gens du voyage de 16 places et accord pour la création d’une aire de grand passage pour 200 caravanes, annulation de l’extension Alzheimer sans projet de substitution, augmentation consécutive des emprunts, nouvelle carte scolaire inadaptée, Commissariat de Police remis en question,…et la liste n’est pas exhaustive !

Le 3 décembre, augmentation des tarifs publics 2009 de 3%, alors que l’inflation 2008 ne sera que de 2% !

Le 18 décembre, approbation d’un contrat de mixité sociale exclusivement composé de programmes PLS, financés par le 1% logement, inaccessibles aux plus modestes, sans aucun droit de désignation pour la commune, et décomptés en logements sociaux seulement pendant 15 ans ! Pourquoi ce choix délibéré néfaste pour les triellois ?

Sur ces points et bien d’autres, nous avons voté contre.

Restant à votre écoute, Jean-Pierre HOULLEMARE, Evelyne PUECHAVY et Joseph MAMOU, vous souhaitent une très bonne année 2009, une bonne santé et une belle réussite.

unispourtriel@hotmail.fr

 

JUIN 2009 - Triel'Infos N° 103

Après la hausse de 10 % des impôts locaux, l’escalade des augmentations de tarifs :

Adhésion au Kiosque Info Service : + 6 %                            Bibliothèque : + 14 %

Ateliers périscolaires : + 12 % à + 17 %                                  Ecole de musique : + 20 %

Prix de l’eau potable : + 25 %

Voilà la « vraie » gestion financière de l’équipe majoritaire au « bénéfice » des triellois.

Quant au nouveau souffle de la municipalité, que constatons-nous ?

-          Une communication déficiente ou hors-délais pour des manifestations portées par les services, souvent de qualité, comme les Nocturnes,

-          Une absence réelle d’implication dans les grands évènements, à l’exemple du 5ème anniversaire du jumelage avec l’Angleterre,

-          Le report de la concertation de l’Etude de programmation urbaine et l’absence de décision sur les projets structurants,

-          Le manque d’anticipation pour la reconstitution des équipes, suite aux mutations du personnel communal,

-          La fermeture partielle et fréquente des services, entrainant une gêne pour la population,

Trop de ponctions et d’inaction, voilà le bilan que les triellois peuvent dresser !

Bonnes vacances, quand même !

Jean-Pierre HOULLEMARE, Evelyne PUECHAVY, Joseph MAMOU

Unispourtriel@hotmail.fr

 

NOVEMBRE 2009 - Triel'Infos N° 105

Le nouveau groupe scolaire Camille Claudel : une belle réussite !

Notre équipe avait décidé, en 2007, la réalisation d’un projet architectural et environnemental ambitieux au service des enfants triellois et de l’équipe enseignante. Nous étions heureux de défendre cet investissement structurant et soucieux de son intégration dans un environnement qualitatif.

Attentifs à sa fonctionnalité et à sa capacité d’évolution, en préparant la structure à devenir également Centre de Loisirs, nous avons fait les choix les plus exigeants afin d’optimiser le site et d’intégrer les techniques respectueuses des  principes de développement durable.

Terminé début 2009, il n’a été ouvert par la nouvelle municipalité qu’en Septembre, après la réalisation de la voirie de l’Avenue des Fontenelles et des finitions.

Nous étions heureux de porter ce projet. Nous sommes aujourd’hui très fiers de sa réalisation menée par le Cabinet A5A et l’entreprise générale Sylvamétal.

Merci à tous ceux, parents d’élèves, enseignants, agents communaux, organismes financeurs partenaires, qui ont permis à notre idée de devenir réalité.

JP HOULLEMARE, E PUECHAVY, J MAMOU

unispourtriel@hotmail.fr

 

JANVIER 2010 - Triel'Infos N° 106

L’année 2009 aura été dure pour les triellois. Ignorant la crise, la Municipalité décide, après l’augmentation des impôts de 12,5 %, de relever les tarifs souvent de plus de 10 %, alors que l’inflation régresse.

Dans le même temps, l’Etat rembourse plus de 500.000 euros de TVA afin d’accélérer la relance…

Comment ces moyens supplémentaires ont-ils été employés par l’équipe majoritaire ?

Quelle amélioration des services à la population a-t-on constatée ?

La gestion des récentes intempéries fut-elle plus efficace ?

Les grands passages de gens du voyage sur l’ancienne décharge coûtent-ils si cher ?

La réponse est négative. La vérité est que la Municipalité augmente ses dépenses de fonctionnement, lance des études non indispensables et reporte à plus tard les décisions.

En mars 2008, Triel demain avait pris dix engagements vis-à-vis des électeurs. Ces derniers feraient bien  de les comparer à la réalité.

Nous continuons à vouloir construire l’avenir avec vous. Aussi nous vous adressons nos vœux les plus sincères pour une meilleure année 2010, riche de réussite et de bonheur partagé. Bonne santé à toutes et tous.

JP HOULLEMARE, E PUECHAVY, J MAMOU.

unispourtriel@hotmail.fr

 

MARS 2010 - Triel'Infos N° 107

TRISTE ANNIVERSAIRE

Triel demain gère la commune depuis deux ans. Le temps de refaire – deux fois ! – la place de la mairie et d’effacer au maximum les traces du précédent mandat.

Notre Relais Assistantes Maternelles à temps partiel de 2004 est passé permanent en 2009. Bravo !

Les Mardis de Triel sont devenus Nocturnes, L’Art en Seine et les réunions d’information n’existent plus, l’Espace Jeunes quitte le centre-ville, l’aménagement des berges de Seine a sacrifié la majorité des arbres, les impôts et certains tarifs ont fortement augmenté et…

L’étude de programmation urbaine est au « frigo », la Commission extra-municipale « Développement durable » n’est plus sollicitée, l’Unité Alzheimer n’est plus la priorité de la commune et le dossier providentiel de « Centrale solaire » est porté par … l’Agglomération !

Mais où sont passés les projets de notre municipalité ?

Le changement de maquette du Triel info reste sa plus grande innovation !

Et puis, en Conseil Municipal, les questions « orales » doivent être « écrites » 48 heures à l’avance pour permettre au maire de donner la bonne réponse.

On n’arrête pas le progrès.

JP HOULLEMARE, E. PUECHAVY, J. MAMOU

unispourtriel@hotmail.fr

 

MAI 2010 - Triel'Infos N° 108

Réflexion faite, l’ART EN SEINE, déprogrammée par la municipalité en 2009, est réapparue dans la précipitation le 11 avril 2010, avec un pluriel : ARTS EN SEINE ! Mais réduite à sa plus simple expression, …Dommage pour l’image de la Ville !

Quant aux Ateliers artistiques pour enfants, après avoir supprimé la Céramique et la Peinture sur Soie, c’est maintenant Les Arts graphiques qui sont menacés !

Et au dernier Conseil Municipal du 20 mai, nos questions ont été refusées, reçues à  23 h 33 deux jours avant !  Trop tard, dit M. le Maire !

La ville préempte pour 90.000 € un terrain de 328 m2, alors que le maire avait abandonné la préemption exercée au précédent mandat à 110.000 € pour plus de 600 m2 ? A qui profite cet écart de prix ? Sûrement pas aux Triellois !

Quant aux travaux excessifs pour la façade et la création d’une salle de réunion en terrasse de l’Hôtel de Ville, nous sommes contre : la salle libérée à l’Espace Senet ne suffit-elle pas ?

Gestion « rigoureuse » ou choix discutables ?

La question se pose pour tous les triellois, auxquels nous souhaitons, malgré les difficultés, de bonnes vacances d’été certainement très attendues.

J-P HOULLEMARE – E. PUECHAVY

unispourtriel@hotmail.fr

 

JUILLET 2010 - Triel'Infos N° 109

EQUIPE MAJORITAIRE : HORS JEU  

POMPIERS - Le Maire accepte la décision du SDIS qui impose une fermeture prématurée du Centre de Première Intervention de Triel au…1er septembre 2010, alors que la nouvelle caserne de Chanteloup n’est pas construite ! Position : «  je ne suis pas décisionnaire »…

DEPENSES : Les 24 élus majoritaires s’offrent un séminaire de formation au Golf d’Ableiges (4125 €) pour mieux « travailler en équipe » !

DANSE : Création d’une Ecole Municipale sans aucune étude ni recherche de subvention auprès du Conseil Général ! Les triellois paieront le maximum !

INJUSTICE : Pour satisfaire les promoteurs immobiliers, la majorité augmente, sur deux zones, le Coefficient d’Occupation des Sols qui est maintenant majoré de 30 %, au lieu de 20%, pour logements sociaux. Augmentation des droits à construire, donc plus forte rentabilité pour le promoteur et le propriétaire du terrain!

Tous les triellois voient leurs impôts et les tarifs augmenter…et les profits vont ici à quelques-uns. Pourquoi un tel favoritisme ? Si la mesure est nécessaire, alors elle doit concerner tous les quartiers.

La règle, c’est l’EQUITE.

JP. HOULLEMARE E. PUECHAVY

unispourtriel@hotmail.fr

 

SEPTEMBRE 2010 - Triel'Infos N° 110

TROMPERIE

Annoncée par M. le Maire dans le précédent Triel Info, la renégociation de la dette reste un mystère pour les élus d’opposition : il écrit « En jouant sur la durée…ce sont quelques 500 000 € d’économies par an », mais refuse de donner les modalités réelles des opérations.

Or, allonger la durée, c’est augmenter les intérêts et reporter la charge des emprunts à plus tard. Le maire a-t-il peur de dévoiler la réalité, qu’il sera pourtant obligé de fournir ? Où est passée la transparence indispensable à toute gestion de fonds publics ?

En fait « d’économies », il ne s’agit que d’une manipulation rendue possible grâce à la bonne gestion antérieure. Profiter de la baisse des taux, c’est la bonne pratique. Diminuer l’annuité de remboursement en allongeant la durée, c’est un bénéfice en trompe l’œil.

Ne  soyez pas dupes et exigez les vrais comptes de M. le Maire.

NOUVELLE POLITIQUE CULTURELLE : PAYEZ !

Impôts et tarifs publics ont fortement augmentés depuis 2008. Le service culturel propose de nouvelles animations : dommage pour ls triellois, elles seront en majorité payantes ! Malgré nos votes CONTRE.

Contactez-nous.

E. PUECHAVY et JP HOULLEMARE.

unispourtriel@hotmail.fr

 

NOVEMBRE 2010 - Triel'Infos N° 111

La « Mise au point » du dernier TRIEL INFO N°110, signée par le groupe majoritaire, a surpris plus d’un triellois. Elle confirmait pourtant le ton des quatre Bulletins municipaux précédents.

Devant l’accumulation de ces propos inexacts, outranciers et d’une telle mauvaise foi,- tenus par le maire et son équipe-, les élus minoritaires des trois groupes de l’opposition ont décidé d’utiliser leur « Libre expression » pour  expliquer leur position commune.

NON, ce n’est pas à la majorité de décerner des diplômes de bons conseillers d’opposition à qui on peut proposer un  « partenariat ».  Un partenariat est un accord politique et non pas une « récompense » pour qui  « joue le jeu » ?!

NON, ce n’est pas une invitation de moins qui a motivé le refus de vote de 2 groupes de l’opposition mais une longue suite d’entraves à leur liberté d’expression,  à l’accès aux informations,   ainsi que la négation de leur travail en commissions et le mépris  pour leurs interventions en Conseil municipal.

NON, les élus minoritaires ne se sont pas désintéressés du Conseil du 12 octobre, ils ont marqué leur profond désaccord et attendent toujours les réponses aux questions posées sur plusieurs délibérations.

OUI, le Maire et son équipe instrumentalisent un refus de vote- protestation dûment motivé - en ne portant pas ses motivations à la connaissance des triellois,

OUI, Le Maire et son équipe cultivent le déni de démocratie en sigmatisant dans le « TRIEL’ infos » N° 110 l’attitude de six élus minoritaires et cela avant l’adoption – et donc la possible diffusion - du procès-verbal de Conseil Municipal du 12 octobre.  

OUI les élus minoritaires disent la vérité :

-          quand ils s’inquiètent d’une renégociation de la dette bâclée dans l’intérêt immédiat de trouver des sommes disponibles pour éviter de nouveaux impôts sans se soucier de grever lourdement et dangereusement l’avenir,

-          quand ils redoutent que la faiblesse de l’équipe majoritaire donne tous pouvoirs à la Cté d’agglomération au détriment des intérêts des triellois,

-          quand ils constatent que les projets sont montés sans concertation, sans budget, sans plan d’ensemble et peuvent être abandonnés à la moindre difficulté. 

Nous resterons vigilants,  les uns et les autres, ensemble et individuellement, à l’intérêt général et nous vous souhaitons à tous de très bonnes fêtes de fin d’année.

 

JANVIER 2011 - Triel'Infos N° 112

LE DISCOURS ET LES ACTES

Depuis trois ans, l’équipe majoritaire répète les mêmes déclarations d’intentions,…mais tristement, la réalité est toute autre !

Le dernier « débat » d’orientation budgétaire en donne une nouvelle preuve : malgré le rebond des droits de mutation enregistré en 2010, les impôts locaux augmenteront de 1%, en plus de l’augmentation des bases de 1,02 % de la Loi de Finances. La majorité qualifie cela de fiscalité « maitrisée », en oubliant sa hausse de 10 % de 2009, alors que les communes évoluaient en moyenne de 2,9 %.

L’allongement de la durée des emprunts, qui déplace la charge financière sur les générations à venir n’est pas le signe d’une bonne gestion. Et pourtant, le Maire en parle comme de lissage et de restauration de marges de manœuvre !

Quant à l’autofinancement permis par les excédents de 2010 et la politique d’emprunt pour financer les investissements 2011 : pas un mot !

Pourtant les projets sont toujours aussi nombreux pour « redessiner le cœur de notre ville » : combien resteront virtuels ?

Et pendant ce temps-là, le commerce triellois s’étiole et la majorité approuve le projet concurrent et voisin du CC Val de Seine 2 !

Unispourtriel@hotmail.fr

 

MARS 2011 - Triel'Infos N° 113

CONTRE UN SIMULACRE DE DEMOCRATIE

Le conseil municipal du 17 mars 2011 aura été symbolique : les élus d’opposition ont refusé de prendre part au vote du budget 2011 et ont quitté la séance.

Evelyne PUECHAVY a donné ses raisons :

« Au fil des mois l'ambiance détestable voulue par la majorité des membres de votre équipe,

M. le Maire, n'a fait qu'empirer :

Réunions de certaines Commissions de plus en plus rares…

Sujets où l'on nous fait croire qu'on nous demande notre avis alors que les contrats avec les entreprises sont déjà signés…

Non- réponses à nos questions, lors des Conseils par vos collègues :

 «Je ne répondrai pas à cette question » ou « nous n'avons pas à vous donner de détails » !

Jean-Pierre HOULLEMARE a précisé sa position :

« Vous avez ignoré la loi en ne donnant pas au conseil municipal les modalités des décisions prises … pour la renégociation des emprunts…

Je suis contre … l’allongement de la dette… contre la hausse des impôts qui ponctionnera encore plus la trésorerie des triellois, alors que les droits  de mutation ont retrouvé leur niveau d’avant la crise …contre un budget 2011 qui entérine des projets non indispensables ! » 

AUX TRIELLOIS DE JUGER !

unispourtriel@hotmail.fr

 

SEPTEMBRE 2011 - Triel'Infos N° 114

ACTIF - PASSIF

Depuis quarante mois, les élus majoritaires gèrent la ville à leur façon.

Les impôts locaux ont augmenté durablement, plus vite  que les villes de même strate et que celles d’alentour.

L’ambiance du Conseil Municipal n’a jamais été aussi détestable : les élus minoritaires sont ignorés, quand ils ne sont pas exclus, comme de la révision du Plan Local d’Urbanisme.

Les projets qui avancent sont portés par d’autres :

-          L’Ecoport est entre les mains de la Communauté d’Agglomération.

-          L’Ecopole, créé à Triel en 2002 avec la ZAC Secteur Sud, s’est déplacé vers Carrières-sous-Poissy, qui reçoit aussi un Parc départemental (espace naturel sensible) de 113 hectares !

Quant aux améliorations de transport, elles ne sont dues qu’à l’action du Comité des Usagers !

Attendons de voir les évolutions promises du marché…

Maigre bilan : quelques fleurs, un rond-point/entrée de ville sud à 230.000 euros !, des berges défigurées, une future maison des associations sans parking adapté…Voilà la réalité des faits.

 Loin du dynamisme vanté par la communication, c’est à la PASSIVITE que les triellois sont aujourd’hui confrontés.

JP HOULLEMARE – E PUECHAVY

unispourtriel@hotmail.fr

 

 

NOVEMBRE 2011 - Triel'infos N° 115

AFFAIRE BAGROS : il paraît que l’ancien maire orchestre une manœuvre pour nuire aux projets de sa commune ! Et d’expliquer le rappel d’un conseiller majoritaire pour compléter le quorum ! Voilà qui confirme une belle ignorance des règles ! (Triel info 114)

La vérité, c’est que nous n’avons pas été entendu, après une heure de débats et que nous ne voulions pas « cautionner » par notre présence ce protocole confus,  contraire aux intérêts des triellois et peut-être aussi, de l’entreprise…

La Commune pouvait préempter et conserver l’activité, sans avoir à débourser cette indemnité d’éviction d’un million d’euros, agitée comme un épouvantail pour effrayer les triellois et justifier l’opération.

Quant au terrain objet du futur échange, l’ancienne Ferme des Lingots, il est  classé en zone naturelle, non viabilisé, et dépend du bon vouloir du Conseil Général pour être accessible.

Un terrain de 4.500 M2, valorisé par les travaux de viabilisation (réseaux) à prendre en charge par la commune  et vendu au prix fixé par protocole à 47 euros le M2, est-ce une saine gestion de la chose publique, ou n’est-ce pas un très contestable cadeau ?

JP HOULLEMARE – E PUECHAVY

unispourtriel@hotmail.fr

 

 

MARS 2012 - Triel'Infos N° 118

PROPAGANDE

M. le Maire proclame une gestion rigoureuse et un grand volontarisme ! Que de la communication, d’ailleurs efficace, car plus c’est gros et plus ça passe !

Accessibilité de la mairie : le dossier était bouclé en 2008. Il aura fallu 4 ans pour réaliser les travaux, et défigurer l’immeuble avec  la construction d’une salle de commissions (il y en a  déjà 4 à Senet et la Maison des associations !)

La Maison des Jeunes : un outil intéressant, respectueux de l’environnement, successeur de notre Espace Jeunes ! Mais était-ce le meilleur emplacement ? Les jeunes en mal d’activités sont-ils aux Châtelaines ou bien en centre-ville ? Ne pouvait-on réaffecter le Parc Municipal, promis à la vente ?

Les finances communales : Un excédent 2011 de 1.632.000 euros et après un virement de 897.000 euros pour les investissements, un excédent cumulé de 3.680.000 euros ! M. le Maire vous parle d’épargne, alors qu’il s’agit d’impôts prélevés indûment, les dépenses n’étant pas réalisées et donc fictives !

Et l’ex-caserne des Pompiers ? M. le Maire prévoit la construction d’un nouveau hangar de stockage pour les services techniques… Un nouvel exemple de bonne gestion ?

www.unispourtriel.fr

 

 MAI 2012 - Triel'Infos N° 119

DROIT DE REPONSE

M. le Maire et son groupe majoritaire utilisent le Triel’infos pour diffuser des propos plaintifs et injurieux…

M. le Maire, qui, depuis quatre ans, s’abrite derrière un règlement intérieur « verrouillé » qui ne permet pas aux élus de poser des questions « orales » d’actualité sans les avoir adressées « par écrit » deux jours avant le Conseil ?

M. le Maire, qui, depuis quatre ans, n’explicite pas suffisamment les décisions prises dans le cadre de la délégation et suscite des questions évidemment agaçantes ?

M. le Maire, qui, depuis quatre ans, a augmenté les impôts sans avoir de projet abouti à réaliser et qui donc ponctionne indûment le pouvoir d’achat des triellois ?

M. le Maire, qui, depuis quatre ans, renégocie la dette en allongeant la durée de remboursement et en augmentant les intérêts cumulés qui seront payés par tous nos concitoyens ?

M. le Maire, qui, depuis quelques mois, veut « vendre » le patrimoine de la ville aux promoteurs pour financer de nouveaux équipements ?

Dans votre jargon, M. le Maire, nos critiques sont « les plus stupides et émanent de tristes sires ».

OUI, NOUS SOMMES TRISTES, POUR L’IMAGE DE TRIEL ET POUR LES TRIELLOIS.

www.unispourtriel.fr

 

SEPTEMBRE 2012 - Triel'Infos N° 120

LE MAIRE RECULE SUR LE DECLASSEMENT DU DOMAINE PUBLIC DU PARC MUNICIPAL…

Au Conseil Municipal de fin juin, les élus minoritaires et certains représentants de la société civile se sont vivement opposés au projet de vente du Parc Municipal, seul véritable espace public de centre-ville, avec l’espace Senet. La volonté de densification de « l’hyper-centre » verra la construction de nouveaux immeubles et justifie un lieu de détente accessible aux triellois et à leurs enfants. Voilà pourquoi le Parc Municipal ne doit pas être privatisé pour cinq ou six immeubles collectifs au détriment de toute la population.

Volonté d’apaisement ou manœuvre tactique pour annuler l’effet d’un référé portant sur l’arrêté de désaffectation pris par le Maire le 10 avril : La délibération a été modifiée en séance pour ne porter que sur le « principe » et non sur le déclassement, et pour « se donner un temps de réflexion supplémentaire » selon M. Mancel…

…ET DES JUILLET, IL FAIT REALISER LES SONDAGES DE SOL !

LA SUPPRESSION D’UN PARC MUNICIPAL SUPPOSE UNE VERITABLE CONCERTATION AVEC L’ENSEMBLE DE LA POPULATION : NOUS VOUS DEMANDONS D’ORGANISER, M. LE MAIRE,  CETTE CONSULTATION.

 www.unispourtriel.fr

 

NOVEMBRE 2012 - Triel'Infos N° 121

LE MAIRE VEUT EXCLURE UNE « OPPOSANTE » : LE TRIBUNAL REJETTE LA REQUETE

Les triellois seront surpris d’apprendre que le Maire avait lancé une procédure de « démission d’office » à l’encontre d’Evelyne PUECHAVY pour absence de tenue de bureau de vote ! Le Tribunal Administratif (TA) a justement rejeté sa demande.

REVISION DU P.L.U. : LE MAIRE RECOIT UN AVIS DEFAVORABLE DE L’ETAT !

Les triellois doivent savoir que le courrier du Préfet nous a été refusé à la lecture ! Manque de confiance ? Plusieurs points semblent justifier ce rejet : Remblais limités à 2 mètres, densité insuffisante avec 35 logements à l’hectare aux Feucherets/Basins, absence de mention de « l’aire de grand passage » des gens du voyage, omission de présence d’amiante aux Plantes…

Retard prévu de six mois ! Le  maire négocie…

ARRETE PREFECTORAL « REMBLAIS » ET COMMISSION DE SUIVI

La municipalité se dit prête à déposer un recours pour excès de pouvoir au TA  avant le 16 novembre…et dans le même temps, elle décide de refuser de participer à la commission de suivi, à côté des représentants de l’Agglomération, de Carrières-sous-Poissy et des associations !

UNE CHAISE VIDE POUR REPRESENTER TRIEL !

www.unispourtriel.fr

 

JANVIER 2013 - Triel'Infos N° 122

Les triellois sont-ils d'accord pour passer de 12.000 habitants à 20.000 habitants en 13 ans ?

C’est la question que nous avions posé, au dernier Conseil Municipal, à M. le Maire :

" D'importantes modifications sont intervenues entre l'arrêt du Plan Local d’Urbanisme (PLU) en mai 2012 et l'enquête publique, ouverte jusqu’à fin décembre.

Vous prévoyez maintenant la construction de 2764 logements dont 1106 en secteur aidé. La population sera, en 2025, de 20.224 habitants, alors que l'objectif à terme du PLU actuel et du PLU arrêté était d'environ 15.000. »

Compte tenu de ces lourdes modifications, nous avons demandé et obtenu la prolongation de l’enquête jusqu’au 7 janvier 2013.

Ce délai supplémentaire aura-t-il suffi pour que la population rejette ce nouveau PLU ?

Nous confirmons notre opposition à ce projet :

NON à la réouverture de la décharge, sans objectif de santé publique,

NON à l’aire de grand passage de plusieurs centaines de places,

NON à l’urbanisation sur le stade de l’Hautil,

NON à la vente du Parc Municipal et l’édification de 130 logements,

NON à l’augmentation de 8.000 habitants en 13 ans et ses conséquences : circulation, équipements...

www.unispourtriel.fr

 

MARS 2013 - Triel'Infos N° 123

DES RESERVES SUR LE PLU !

Après l’avis défavorable de l’Etat, l’équipe majoritaire avait décidé d’apporter plusieurs modifications, et écrit – sans rire – son objectif de porter la population à 20.000 habitants en 2025 ! (P.9 du dossier, modification de la page 236 du rapport de présentation).

Notre message d’alerte, puis notre mobilisation, relayée par toutes les personnes qui se sont exprimées pendant l’enquête publique aura permis de ramener l’objectif à 16.000 habitants, en limitant notamment  la densification de la zone des Mareilles à 20 logements à l’hectare, au lieu de 50.

La vente du Parc Municipal à un promoteur est maintenue. La perte de ce patrimoine, seul espace public significatif en centre-ville se justifierait par le rattrapage du retard des logements sociaux (40 sur…1220 !)

Idem pour la suppression du 5ème terrain d’entrainement, sur l’Hautil… qui faciliterait la continuité du front bâti !

Quant aux remblais et à l’aire de grand passage, le PLU les autorise sans aucune réserve !

Enfin, ce PLU oblige à un rythme de construction deux fois et demi plus élevé à Triel qu’en Ile-de-France, d’ici à 2025 !

NOUS RESTONS DONC OPPOSES A CE PROJET !

www.unispourtriel.fr

 

MAI 2013 - Triel'Infos N° 124

BUDGET 2013 : NON SINCERE ET HORS-DELAI !

Après 5 ans de mandat, l’équipe majoritaire ne maîtrise pas le calendrier budgétaire !

Après avoir procédé au Débat d’Orientation Budgétaire le 31 janvier, le vote du Budget prévu le 28 mars est reporté sans raison valable au 11 avril, ce qui le place à plus de 2 mois du DOB, et donc hors-la-loi ! Que diront la Préfecture (contrôle de légalité) et le Tribunal Administratif ?

Par ailleurs, comme les années précédentes, le Compte Administratif constate 3 millions d’euros de crédits annulés en dépenses d’investissement, ce qui confirme la ponction fiscale injustifiée opérée auprès des triellois par cette municipalité depuis 2009. A cela s’ajoute le report à plus tard du remboursement de la dette, générant des frais financiers !

Et M. le Maire persiste et signe en présentant un budget 2013 avec inscription de 1,2 million euros d’achat de terrain, quand il en justifie péniblement le quart ! Pourquoi tromper à ce point le lecteur sur les projets ?

OUI AUX REMBLAIS !

Ne croyez plus les messages des calicots d’entrée de ville !  Faute d’avoir négocié en amont, M. le Maire recule et accepte le compromis ! Beaucoup de bruit et d’argent dépensé pour rien !

 

SEPTEMBRE 2013 - Triel'Infos N° 126

RENTREE 2013 : RIEN NE SERT DE COURIR…

A six mois de la fin du mandat, l’équipe majoritaire veut rattraper le temps perdu, lance ses projets et multiplie manifestations et initiatives en faveur de la petite-enfance, des jeunes, de la famille, des sportifs, du cinéma, des associations, des seniors…

Le pont, les barrières, les massifs croulent sous les fleurs… comme les Triellois sous les impôts qui n’ont jamais été aussi élevés !

Le marché local est mort et demain, le nouveau Centre Commercial et sa galerie, sur l’ancien site Eternit, auront définitivement raison des dernières boutiques de centre-ville.

La transformation de l’école Charles Dupuis en Ecole de Danse et Maison des Associations prive la Maison de Retraite Les Tilleuls d’une extension et risque d’entrainer sa fermeture,

L’adoption du PLU autorise l’urbanisation du Parc Municipal, prive les Triellois d’un espace de loisirs unique en centre-ville comme il privera les sportifs d’un terrain à l’Hautil,

Enfin, l’absence de transformation d’habitations anciennes en logements sociaux conduira à construire toujours plus, jusqu’à Chanteloup, pour réaliser les objectifs imposés !

TRIELLOIS, VOULEZ-VOUS CELA ?

 

JANVIER 2014 - Triel'Infos N° 127

BILAN DE MANDAT

Depuis mars 2008, Evelyne Puechavy et Jean-Pierre Houllemare vous ont représenté, triellois électeurs de la liste Unis pour Triel ou non, à tous les moments de la vie municipale.

Soucieux d’intérêt général, ils ont approuvé les décisions allant dans ce sens et combattu toutes celles qui représentaient un mauvais choix pour notre ville.

Nous nous sommes opposés à une gouvernance partisane et avons réclamé sans succès un fonctionnement démocratique du conseil municipal.

Nous avons combattu l’augmentation des impôts de 2009 et la faiblesse des réalisations, et avons dénoncé l’allongement de durée des emprunts et l’augmentation de la charge globale pour les triellois.

Nous avons marqué notre désaccord sur de nombreux projets : aménagement de la Mairie, délocalisation de l’Espace Jeunes, fermeture prématurée de la caserne des Pompiers, gestion de la décharge et des remblais, révision du Plan Local d’Urbanisme, suppression du port de plaisance, vente du Parc municipal et de 20% de l’espace Gaston de Chirac, fermeture de la Maison de Retraite « Les Tilleuls »…

C’est déjà le passé.

Pour l’avenir, tous nos vœux pour une année 2014 plus belle, pour vous et Triel !

 

MARS 2014 - Triel'Infos N° 128